Étude Comparative AIT - EMDR

image184

Introduction

En notre qualité de praticiennes expérimentées, toutes deux formées à l'EMDR et à AIT, pour cette analyse, nous avons tenu compte des similitudes et des différences que nous avons pu identifier dans notre expérience et notre travail avec les deux approches thérapeutiques.

Nous avons constaté que ce que nous accomplissions en termes de libération de souvenirs traumatiques, de sensations et de charges traumatiques avec les deux approches était similaire. Nous considérons qu'il est possible et probable que toutes les thérapies centrées sur les traumas ou les méthodes de psychologie énergétique y parviennent également. 

Le but de ce document est d'explorer les similitudes et les différences entre l'EMDR et l'AIT pour servir de base à d'autres discussions avec des pairs. A noter que ce document n’exprime que nos propres expériences et observations personnelles. 

Principes qui sous-tendent le travail thérapeutique sur les traumatismes:

Les principes fondamentaux qui sous-tendent ces approches sont les suivants :

  • Le corps détient le score - et c'est cette détention du traumatisme qui produit la réponse du système nerveux autonome de « lutte, fuite ou inhibition » (parfois la seule option viable; 3 phases du stress pour la survie). 
  • Les souvenirs sont stockés dans des réseaux de mémoire associative et sont à la base de la perception, de l'attitude et du comportement. Les expériences se traduisent par des souvenirs stockés physiquement et les expériences mémorisées contribuent à la pathologie et à la santé de l'individu. 
  • La division corps-esprit n'existe pas en tant que telle.
  • Le système neuro-biologique est intrinsèque, physique et adaptatif.
  • Nous sommes des systèmes d'auto-guérison, d'autorégulation si c'est possible, et c'est la présence du traumatisme dans la phase " d’inhibition " qui empêche ce processus naturel d'auto-guérison. 
  • Parler seul, tout en aidant à la compréhension, n'est pas suffisant pour renverser le « cœur gelé » du trauma.
  • Le dégel ou la libération de ce traumatisme permet au processus naturel de guérison de reprendre.  

Similitudes

Bases théoriques:

L'EMDR parle explicitement de la neurobiologie et de l'utilisation des réseaux de mémoire dans le cerveau, l'AIT aussi. Les deux approches fonctionnent avec les images stockées et toute la gamme des sensations associées au traumatisme cible, ainsi qu'avec les croyances fondamentales négatives qui en résultent.

Les deux approches font l'hypothèse et croient que le système a sa propre intelligence de coordination et de guérison. Cela inclut que les réseaux de mémoire associative « savent » quoi faire, pendant le traitement, et qu'ils « savent » comment poursuivre la guérison une fois que le traumatisme est libéré. Nous nous efforçons de laisser le système faire sa propre guérison « intelligente ». 

Les concepts de base de ce traitement adaptatif de l'information sont exposés ci après en annexe 1

Mise en place et traitement

L'EMDR et l’A.I.T. se concentrent sur le travail avec le corps et l'esprit, là où l'AIT considère également l’aspect trans-personnel.

Résultats Cliniques

L'EMDR et l'A.I.T se concentrent tout deux sur la libération des traumatismes et sur la guérison du système à la suite de leur libération.

Différences

Différences théoriques

L'EMDR parle des traumatismes vécus dans tout le corps et l'esprit, tout comme l'A.I.T, mais AIT se penche aussi sur les aspects trans-personnels ou spirituels. 

Un élément essentiel du traitement de l'information dans l'EMDR est que le traumatisme cible traité se déplace entre la conscience de l'hémisphère gauche et de l'hémisphère droit du cerveau par stimulation bilatérale. L'hypothèse initiale de l'EMDR était que le cerveau avait besoin d'un mouvement des yeux pour commencer le retraitement, reproduisant ainsi le sommeil paradoxal. Par la suite, il a été découvert que temps qu'il y avait un mouvement bilatéral le traitement se produit, ce qui comprend le traitement par tapotement, bourdonnement, etc. 

L'A.I.T ne met pas l'accent sur la stimulation bilatérale comme méthode ou moyen de libérer la charge traumatique. L’A.I.T. énonce que le trauma cible est contenu et libéré à partir des principaux centres de mémoire (chakras) situés tout le long du centre du corps, depuis la couronne jusqu’à la racine. Le contact est établi par le client en se concentrant sur chacun de ses propres centres de mémoire, voire en les touchant, par exemple, en plaçant la main sur le centre du cœur situé au centre de la poitrine.

Avec l'EMDR, un travail de préparation considérable est effectué pour stabiliser le client et lui donner les moyens d'être assez fort pour faire le travail de trauma.

Avec A.I.T. on part du principe qu'un ego fort est essentiel à l'accomplissement d'un travail important sur les traumas. A.I.T. s’attelle à renforcer l'égo du client par le biais d'un travail contrôlé et ciblé sur les traumatismes « mineurs » et en développant des croyances et des qualités fondamentales positives comme le courage, la compassion personnelle ou la confiance.

En travaillant sur un traumatisme, l'EMDR fait confiance aux réseaux de mémoire associative pour aller là où les chaînes associatives les emmènent (suivre le mouvement), donc ni le client ni le thérapeute ne prennent le contrôle conscient ou actif du processus, et les deux ont confiance dans le mouvement. L'EMDR accepte l'évaluation de la personne qu'il travaille pour évaluer si les unités subjectives de perturbation ou de détresse (SUDS) sont en baisse.

L’A.I.T. utilise le Test Musculaire pour instruire et confirmer le processus et les résultats du traitement, ce qui offre une mesure supplémentaire de l'efficacité.

L'EMDR fait implicitement confiance aux chaînes de coordination du renseignement et aux chaînes associatives pour atteindre le résultat souhaité. 

L’A.I.T. est explicite dans sa conceptualisation de cette intelligence, et dans son travail en collaboration avec cette intelligence. Avec A.I.T. , cette relation de collaboration est au cœur du travail et commence le plus tôt possible dans le processus. Pour AIT, ce renseignement de coordination est appelé  « le Centre » .

L'EMDR reconnaît que le passé a un impact sur le présent, et en traitant les traumatismes passés, il y a une amélioration et une résolution des séquelles et des manifestations de ce traumatisme passé dans le présent.

L’A.I.T. est explicite dans les séquelles et les manifestations des traumatismes passés dans le présent, et aborde cette question directement dans la formulation de la thérapie par le protocole connu sous le nom de transformation en 3 étapes. Dans ce protocole, le traumatisme passé est traité, la manifestation présente est traitée et le lien associatif entre les deux(aussi appelée connexion traumatique) est traité indépendamment. L’A.I.T. propose que ce n'est qu'avec la résolution de ce lien entre le passé et le présent qu'un modèle compulsif conduit par le traumatisme est libéré ou dissous. Par exemple, un enfant qui a été ignoré dans son enfance se retrouve ignoré dans sa ou ses relations d'adulte et avec la confirmation, au moins en partie, que « je suis ignoré dans le présent », est parce que cette tendance s'est mise en place dans l'enfance et qu'il n'a pas les compétences ou la confiance nécessaires pour y remédier.

Mise en place et traitement

Ici, les principales différences se situent au niveau de la mise en place et du traitement du trauma, et non au niveau du résultat, qui reste similaire.

L'EMDR utilise la stimulation bilatérale pour établir la sécurité et ensuite travailler avec les souvenirs de traumatiques, en suivant le mouvement de ce qui se présente, « allez avec cela ». L’A.I.T. offre une attention aux multiples foyers traumatiques, en utilisant le souvenir conservée dans les principaux centres de mémoire (chakras) tout le long du centre du corps. L'un de ces centres de mémoire est le cœur. Le cœur semble avoir son propre mini-cerveau, qui a été découvert lorsque le receveur d'une transplantation cardiaque a commencé à avoir des flashbacks de mémoire confirmés du donneur. Si le cœur a son propre petit cerveau, l'intestin également, qui semble avoir un réseau neuronal vaste et complexe, comparable à celui du cerveau. Ces centres de mémoire sont également décrits dans la médecine chinoise comme les chakras. 

L'A.I.T. utilise le test musculaire développé en kinésiologie appliquée, comme une forme intégrale de travail avec le corps, l'inconscient et la connexion avec « l'intelligence de guérison interne », (appelé le Centre chez AIT). Le test musculaire (TM) est un mécanisme naturel de biofeedback ; nous nous affaiblissons naturellement si la réponse au TM est « Non », ou « Faux », (une personne à qui l'on dit « Non, ce n’est pas possible », est affaiblie ou épuisée), alors que nous nous renforçons naturellement avec quelque chose est « Vrai », ou « Oui » (une personne qui dit « Oui vous pouvez » est dynamisée et animée). Il s'agit actuellement d'une méthode largement expérimentale, et il existe de plus en plus de preuves de l'exactitude de l'analyse musculaire.

Comme dans le cas de l'EMDR et de bien d'autres approches, l'A.I.T. part du principe que nous sommes naturellement des systèmes d’auto-guérison, d’auto-régulation autant que cela soit possible. Le trauma interfère avec cette régulation et les méthodes de gestion de traumas libèrent la charge traumatique « retenue », « emprisonnée » ou « figée » à l'intérieur de la personne, permettant ainsi à l'autorégulation de reprendre. 

AIT utilise et s'appuie sur les TM comme une forme intégrale de travail avec le corps et avec l'intelligence interne, le « Centre ». Le Centre est consulté et stimulé à guider le traitement, par le biais du TM, en plus du jugement et de la formulation clinique psychothérapeutique établi. Ce faisant, AIT permet un superbe contrôle du processus et du rythme dans le traitement des traumas, et attire l'attention sur la sécurité dans chaque engagement.

L'EMDR n'utilise pas le processus de test musculaire, mais il pourrait facilement être intégré dans la pratique. 

image185

Résultats Cliniques

L'EMDR a établi une solide base de données empiriques, garantissant une confiance bien méritée dans cette méthode. L'A.I.T. dispose d'une solide base de données anecdotiques, mais n'a pas été aussi efficace pour le moment, pour mener des recherches empiriques. Il s'agit d'une lacune actuelle de la part de l’A.I.T. qui est en voie d'être comblée. 

L'efficacité de l'EMDR est reconnue pour un large éventail de présentations, y compris les traumas majeurs. Il y a cependant une mise en garde au sein de l'EMDR de travailler avec des personnes ayant un traumatisme d'attachement précoce complexe, qui peut être diagnostiqué comme un trouble de la personnalité.

L'AA.I.T. travaille également avec un large éventail de présentations et n'exclut pas de travailler avec des personnes qui ont vécu un trauma d'attachement précoce complexe. Cela permet, avec du temps et de l’attention, de résoudre la rigidité des mécanismes de défense d'une personne atteinte d'un trouble de la personnalité, réduisant ainsi la souffrance de toutes les personnes impliquées.

Discussion

A.I.T. offre un contrôle plus direct du client et du clinicien sur le matériel auquel ils ont accès, là où l'EMDR fait confiance aux chaînes associatives pour mener le traitement là où il doit aller. Il s'agit là d'une force clé, mais aussi d'une faiblesse potentielle du processus EMDR. C'est une force en ce que ce qui doit être atteint, est atteint. La faiblesse réside dans le fait que ni le clinicien ni le client ne savent exactement vers où ce processus va les conduire pendant le « voyage ». Ceci est considéré comme une faiblesse potentielle dans la mesure où l'égo peut ne pas être assez fort ou prêt à affronter ou à aborder ce matériel. L'expérience peut mener à des aberrations émotionnelles surprenantes et puissantes, qu'ils n'ont peut-être pas anticipées et auxquelles ils n'étaient pas préparés consciemment. 

C'est pour éviter ce désarroi que l'EMDR passe de manière responsable un temps considérable à renforcer les ressources internes du client (les souvenirs peuvent être étonnants / choquants pour le client qui peut se sentir à nouveau traumatisé par les éléments significatifs auxquels il est confronté de manière inattendue).

l’AIT encourage les petits traitements de traumas gérables comme moyen de ressourcer le client et de renforcer le fonctionnement de son égo.  

Il semble y avoir moins d'abréaction émotionnelle et, encore une fois, plus de contrôle sur la vitesse de la décharge et la focalisation sur les éléments à traiter. 

L'EMDR travaille sur des traumas du passé lointain ainsi que sur des traumas plus récents - mais déconseille de travailler avec des traumas actuels.

L'AIT peut proposer un traitement d’un trauma actuel, mais par petits morceaux digestes et gérables permettant à la personne de ne pas avoir l’intensité de « charge traumatique » d’origine à chaque instant de l'expérience en cours. Par exemple, une femme qui a subi, et subit encore, des violences conjugales se renforce petit à petit par tout traitement de traumas quelle est en mesure de gérer, de sorte que les défis continus ont de moins en moins le poids du passé. Ce n'est peut-être qu'avec cette réduction continue de la charge traumatique qu'elle pourra un jour être en mesure d'envisager le changement.  

L'A.I.T. s'appuie sur le TM pour déterminer si le client et son égo sont assez forts / solides pour travailler tel ou tel aspects à chaque séance. 

L'A.I.T. a une formulation structurée des traumatismes passés qui ont une incidence sur le fonctionnement actuel et les difficultés, avec un lien clair entre le passé et le présent. Il s'agit de la transformation en trois étapes de l'AIT qui est au cœur de la formulation et du traitement de AIT. Une femme qui a peur de figures d'autorité est susceptible d'avoir eu peur d'une figure parentale et nous supposons et traitons qu'elle a peur de ces personnalités actuellement à cause de sa peur de la figure parentale passée.

L'EMDR demeure solidement axée sur la neurobiologie, là où l'AIT est devenue inclusive de tous les aspects d'une personne, y compris les émotions, les pensées, les croyances fondamentales, les sensations corporelles et considère le trans-personnel comme un aspect important de notre expérience. 

Conclusions

Les traumatismes sont fréquents partout dans le monde stressant d'aujourd'hui. Tous les traitements traumatologiques et toutes les approches de traitement des traumas sont donc d'une valeur inestimable. À l'heure actuelle, deux grandes modalités permettent d'obtenir des résultats comparables en termes de guérison et de rétablissement, chacune ayant des forces et des faiblesses uniques dans ce qu'elle offre. L'EMDR s'est doté d'une solide base de données probantes, ce qui en fait le traitement de choix le plus facilement reconnu, l'AIT étant toujours en train d'établir une base de recherche empirique.

Annexe 1

Modèle adaptatif de traitement de l'information - concepts de base

  1. le système de traitement de l'information neuro-biologique est intrinsèque, physique et adaptatif
  2. le système est conçu pour intégrer les expériences internes et externes
  3. les souvenirs sont stockés dans des réseaux de mémoire associative et sont à la base de la perception, de l'attitude et du comportement
  4. les expériences sont traduites en souvenirs physiquement stockés
  5. les mémoires stockées participent à la pathologie et à la santé 
  6. un traumatisme perturbe le traitement adaptatif normal de l'information, ce qui fait que l'information non traitée est conservée de façon dysfonctionnelle dans les réseaux de mémoire
  7. les traumatismes peuvent inclure les événements du DSM IV Critère A et/ou l'expérience de la négligence ou de la violence qui mine le sentiment d'estime de soi, la sécurité, la capacité d'assumer une responsabilité appropriée pour soi ou les autres, ou limite le sentiment de contrôle ou de choix de la personne
  8. De nouvelles expériences se rattachent à des souvenirs précédemment stockés qui sont à la base d'interprétations, de sentiments et de comportements
  9. si les expériences sont accompagnées de niveaux élevés de perturbation, elles peuvent être stockées dans le système de mémoire implicite/non déclarative. Ces réseaux de mémoire contiennent les perspectives, les affects et les sensations de l'événement perturbateur et sont stockés d'une manière qui ne leur permet pas de se connecter à des réseaux d'information adaptatifs.
  10. Lorsque des expériences similaires se produisent (à l'interne ou à l'externe), elles sont liées à la mémoire non traitée.  les réseaux et la perspective négative, l'affect et/ou les sensations surgissent
  11. Ce réseau en expansion renforce les expériences précédentes
  12. Les informations, les ressources et les mémoires adaptatives (positives) sont également stockées dans des réseaux de mémoire.
  13. Le traitement direct de l'information non traitée facilite la liaison avec les réseaux de mémoire adaptative et une transformation de tous les aspects de la mémoire
  14. Les perceptions, les affects et les sensations non adaptatives sont écartés.
  15. Au fur et à mesure du traitement, la mémoire implicite/non déclarative est remplacée par une mémoire explicite/déclarative.  
  16. Le traitement de la mémoire provoque un décalage adaptatif dans tous les composants de la mémoire, y compris les sens du temps et de l'âge, des symptômes, des comportements réactifs et du sens de soi
  17. Le modèle de traitement adaptatif de l'information est explicite dans l'EMDR et implicite dans d'autres programmes de thérapie du trauma telles que l'AIT, les distinguant des autres formes de psychothérapie en regardant la situation actuelle engendrant de l’angoisse comme déclencheur d'un incident passé non traité. L'événement actuel semble stimuler le réseau de la mémoire, provoquant des émotions négatives stockées, des sensations physiques et de la perspective pour émerger, généralement sans contrôle conscient
  18. Les procédures de l'EMDR ont été développées pour accéder aux expériences stockées de manière dysfonctionnelle et pour stimuler le système de traitement inné, ce qui lui permet de changer l'information en une résolution adaptative, transférant l'information vers les systèmes de mémoire appropriés
  19. Ce traitement est au cœur de tout traitement EMDR